SsangYong au Salon de Bruxelles 2016

Petit constructeur deviendra grand!

Mercredi 9 décembre 2015 — Bienvenue sur le Stand du petit constructeur en pleine croissance. Nous sommes particulièrement heureux de nous présenter à vous cette année, car nous n'avons que de bonnes nouvelles à partager.

Premièrement, nous avons à vous communiquer que notre marque, très spécialisée dans les SUV et les Crossover, profite grandement de l'appétit croissant du public pour ce genre de véhicule. Nous pouvons donc regarder avec satisfaction la forte progression de nos ventes en 2015, puisqu'avec xxx immatriculations, nous avons amélioré notre score de xx% par rapport à 2014. Quitte à nous répéter: oui, c'est un chiffre relativement modeste dans l'absolu. Mais il est pourtant très significatif pour nous et voici pourquoi…

L'an dernier, nous vous annoncions que notre réseau comptait un peu plus de 30 concessionnaires, et nous comptions vous en annoncer 50 aujourd'hui. Hélas, cet objectif-là a pris un certain retard: nous en sommes à 36 points de vente car nous avons veillé à développer d'abord la qualité du réseau, avant de nous préoccuper de la quantité. Et c'est pour cela que nos résultats commerciaux sont, pour nous, significatifs: parce que nous les avons atteints avec un réseau moins fourni que prévu.

Pour l'année qui vient, les choses devraient se passer mieux encore. Premièrement parce que le retard dans le développement de notre réseau est en passe d'être comblé, et ce ne sont plus sur 50 concessions que nous comptons en 2016, mais bien sur une soixantaine. Et ces concessionnaires devraient sans grande difficulté nous aider à améliorer notre part de marché au cours de cette année, puisqu'ils pourront compter sur une gamme de plus en plus large, et notamment sur une gamme Tivoli au grand complet (ou presque), comprenant enfin une version 1.6 e-XDi et une transmission 4x4. "Presqu'au complet", car très prochainement s'ajoutera encore le Tivoli XLV, présenté au dernier Salon de Francfort et déjà résumé par la presse, à juste titre, comme le Tivoli Long.

Enfin, l'arrivée sous les capots des Korando, Rexton et Rodius d'un moteur 2.2 diesel 178 ch répondant aux normes d'émissions Euro6, en remplacement du 2.0 diesel 160 ch, devrait aussi apporter sa contribution à notre progression sur le marché belgo-luxembourgeois.

Bref, nous vivons très bien notre situation de petit poucet, d'outsider du marché et les années qui viennent ne pourront nous apporter, nous en sommes convaincus, qu'une succession de bonnes nouvelles. Vous pourrez d'ailleurs le constater vous-même dans 12 mois. Rendez-vous est pris!

 

SsangYong Tivoli

 

Armé pour conquérir

Comme vous le savez aussi bien que nous, le développement de SsangYong sur le marché repose en grande partie sur les épaules du Tivoli. Il évolue en effet dans un segment dont le succès a toujours été croissant, même durant les plus rudes années de la crise. Et pour ne pas laisser passer la moindre chance de succès, nos ingénieurs ont veillé à développer un véhicule capable de répondre à toutes les demandes.

Et ces demandes sont vastes, particulièrement sur un marché européen particulièrement exigent. Sécurité, technologie, info-divertissement, plaisir de conduite, séduction, économie, écologie, fiabilité, compétitivité… L'Europe concentre en effet tous les défis que peut avoir à relever un constructeur automobile. Et avec le Tivoli, nous pensons les avoir tous relevés avec les honneurs.

En effet, depuis son lancement l'été dernier et avec le seul moteur essence disponible, le Tivoli a permis à notre marque d'accroître ses ventes de quelques 60% au cours du second semestre 2015, comparé à la même période de 2014. Et si l'introduction du moteur diesel est encore un peu récente que pour en tirer des conclusions, nous sommes assez confiants quant aux chiffres que nous pourrons vous présenter l'an prochain.

Premières réactions positives

Nous avons suivi avec la plus grande attention l'accueil que vous avez réservé au Tivoli suite aux présentations des versions essence puis diesel. Et nous sommes ravis de constater que tout ce que nous avancions l'an dernier dans ce même dossier a fait écho chez vous.

Nous promettions par exemple une qualité de finition et un choix de matériaux qui dépasseraient tout ce qui existe dans la catégorie, et même si les appréciations des uns et des autres peuvent diverger, la presse à dans sa grande majorité été du même avis. Et il a été maintes fois souligné qu'en regard de la qualité proposée et des tarifs demandés, le Tivoli était vraiment très compétitif.

Le rapport habitabilité encombrement du Tivoli a lui aussi fait la quasi-unanimité et en rapportant à nouveau cette qualité au prix, vous avez fait de notre crossover compact une familiale très intéressante.

Mais revenons maintenant aux différentes versions du SsangYong Tivoli, juste histoire de vous rappeler qu'il constitue une offre unique dans le segment.

Tivoli e-XGi 160

Celui qui a ouvert le bal est donc le Tivoli à motorisation essence 1.6 atmosphérique nomme e-XGi.

Ce moteur qui délivre 128 ch à 6.000 t/min et 160 Nm à 4.600 t/min est notre première arme de conquête et, nous le disions, il a déjà pleinement rempli sa mission. Sur la route, il est pleinement à même de livrer des prestations très réalistes, et même plus si on se donne la peine d'aller chercher ses ressources dans les régimes plus élevés.

Avec des valeurs homologuées de 6,4 l/100 km et 149 gCO2/km, il s'avère aussi très adapté au marché Européen, où de plus en plus de pays adoptent une fiscalité directement liée aux niveaux d'émissions.

Bref, avec ce moteur, nous disposons d'une entrée de gamme très compétitive, comme le prouvent les premiers mois de carrière du Tivoli.

Tivoli e-XDi 160

Mais bien sûr c'est le moteur diesel que le public attendait avec impatience. Lancé en octobre dernier, il a à son tour reçu un accueil très enthousiaste de la part de la presse.

Car malgré des valeurs relativement modestes de 115 ch, 300 Nm entre 1.500 et 2.500 tours et de 175 km/h en pointe, ce moteur développé intégralement par nos propres ingénieurs se révèle être une excellente surprise pour quiconque l'a essayé. Son atout majeur est son agrément en conduite "bon père de famille", son élasticité, sa souplesse, mais il répond toujours présent lorsqu'on décide de le malmener un peu et gratifie alors le conducteurs de reprises étonnantes.

Enfin, homologué à 4,3 l/100 km et 113 gCO2/km, il est lui aussi parfaitement adapté aux différentes fiscalités automobiles européennes.

Transmissions

Comme nous l'avons souligné plus haut, l'offre en matière de transmission est unique dans le segment. Moteur essence ou diesel, boîte manuelle ou automatique à 6 rapports dans les deux cas, 2 ou 4 roues motrices: avec le Tivoli, toutes les combinaisons sont possibles.

La boîte automatique 6 rapports disponible en option sur les Tivoli essence et diesel est signée Aisin, qui a la réputation – justifiée – de produire des boîtes au fonctionnement particulièrement doux. Cette réputation est évidemment avérée dans le Tivoli et le mariage avec le moteur diesel est peut-être le plus harmonieux.

Parce que c'est une des lois actuelles du marché, le Tivoli est livré en série avec une transmission aux roues avant. Mais SsangYong étant historiquement un spécialiste du 4x4, nous ne pouvions faire l'impasse sur une transmission intégrale. Celle-ci est proposée depuis peu en option, et peut-être associé à n'importe quelle combinaison mécanique, chose que seul SsangYong propose dans le segment du Tivoli.

En conditions normales, cette transmission 4x4 intelligente réserve toute les ressources du moteur aux roues avant. Ce n'est que lorsque l'adhérence sous les roues avant fait défaut que le couple est réparti entre l'avant et l'arrière, le pont postérieur pouvant recevoir jusqu'à 50% de ce couple. Le conducteur a par ailleurs la possibilité de verrouiller le différentiel central lorsqu'il s'engage sur des terrains plus difficiles. Et dans ce cas, l'expérience de SsangYong dans le domaine du tout-terrain fait la différence. Car si certains de ses concurrents disposent eux-aussi d'une transmission intégrale similaires, combien affichent une garde au sol de 16,7 cm, un angle d'approche de 20,8°, un angle de départ de 28° et  un angle de rampe de 18,7°? Bien sûr le Tivoli n'a pas vocation à être un franchisseur, mais le fait est que grâce à ces spécificités, il continuera d'avancer quand d'autres auront renoncé depuis longtemps…

La suite?

Avec l'arrivée du moteur diesel et de la transmission 4x4, le Tivoli en est donc à sa deuxième phase de lancement. Et ce n'est désormais plus un secret: il y aura une troisième phase.

Vous avez pu le découvrir lors du dernier Salon de Francfort, sous la forme du concept XLV-Air: le SsangYong Tivoli sera bientôt décliné en version longue.

Pour être précis, le concept – très proche de la version définitive qui sera lancée dans quelques semaines – dépasse le Tivoli "classique" de 28 cm en longueur. Grâce à cela, le volume du coffre passe d'une valeur déjà très honorable de 423 litres, à 720 litres, cela avant-même de rabattre la banquette arrière. Si le Tivoli a déjà le potentiel d'une familiale accueillante, que dire du Tivoli Long?

Esthétiquement, l'allongement du Tivoli ne gâche rien de ses lignes, mais le profil plus massif – sans lourdeur – qu'il en résulte peut transformer la perception que l'on a du véhicule. Si le Tivoli est un véhicule jeune et fantasque, le Tivoli Long a quelque chose de plus mature et statutaire. Et nous pensons que cela ne pourra qu'élargir la clientèle susceptible de s'intéresser au Tivoli.

D'un point de vue technique enfin, le Tivoli Long reposera sur la même plateforme que le Tivoli, et partagera aussi le même catalogue mécanique.

Bref, nous sommes extrêmement fiers du travail accompli par notre marque avec le Tivoli et nous sommes sûrs qu'avec lui, le nom SsangYong va considérablement gagner en notoriété. Nous terminerons par une nouvelle qui n'arrangera rien à l'orgueil qui nous habite en ce moment: le jury européen de la Voiture de l'Année a retenu les Tivoli parmi la sélection des 40 voitures concourant pour le titre 2016. Une première pour SsangYong, et une preuve de plus que nous sommes sur la bonne voie.

Nouveau moteur 2.2 diesel

Euro6 pour tout le monde!

Cet automne, SsangYong a apporté du nouveau sous les capots d'une grande partie de la gamme. En effet, le 2.0 diesel Euro5 des Korando, Rodius et Rexton W a tiré sa révérence. Il a cédé sa place à un nouveau bloc répondant aux normes Euro6.

Le 2.0 diesel de 150 ch a considérablement aidé SsangYong à reprendre pied sur la marché européen. Mais les normes d'émissions du Vieux Continent se faisant de plus en plus strictes, nos ingénieurs ont estimé judicieux de développer un nouveau bloc capable de répondre aux nouvelles normes Euro6, et de s'adapter aux normes à venir.

Le nouveau e-XDi220 présente une cylindrée de 2.157 cc. Il développe la bagatelle de 178 ch, met à la disposition du conducteur le couple considérable de 400 Nm, disponible entre 1.400 et 2.800 t/min et, lorsqu'il est accouplé à une boîte manuelle, est équipé d'un système ISG (Idle Stop & Go). Il remplace donc le 2.0 dans tous les véhicules que ce dernier équipait, à l'exception du pick-up Actyon Sport.

SsangYong Korando e-XDi220

Dans notre Crossover Korando et comme il est de coutume chez SsangYong, toutes les combinaisons sont possible: le nouveau 2.2 diesel peut être associé à une transmission avant ou 4x4, et à une boîte manuelle 6 rapports ou automatique 6 rapports également, boîte signée Aisin et réputée pour sa fluidité de fonctionnement.

En version manuelle 2 roues motrices, le Korando e-XDi220 est homologué à 5,2 l/100 km et 137 gCO2/km.

SsangYong Rodius e-XDi220

Dans notre grand monospace Rodius, le 2.2 diesel peut là encore être associé à une boîte manuelle 6 rapports ou à une boîte automatique 7 rapports, provenant de chez Mercedes-Benz. La transmission intégrale est disponible également, mais uniquement avec la boîte automatique.

En version manuelle 2 roues motrices, le SsangYong Rodius e-XDi220 est homologué à 7,2 l/100 km et 189 gCO2/km.

Il va sans dire que la capacité de remorquage n'est pas altérée, le Rodius e-XDi220 étant toujours capable de tracter une remorque freinée de 2.000 kg.

SsangYong Rexton W e-XDi220

Dans notre "Full Size SUV" enfin, le 2.2 diesel est également disponible avec boîte manuelle 6 rapports ou boîte automatique 7 rapports Mercedes-Benz. Par contre, la liberté d'opter entre transmission 2 ou 4 roues motrices est intacte: toutes les combinaisons sont possibles.

En version manuelle 2 roues motrices, le Rexton W e-XDi220 est homologué à 6,8 l/100 km et 179 gCO2/km.

Le Rexton W conserve lui aussi intacte sa capacité de remorquage, jusqu'à 2.600 kg pour une remorque freinée.

 

 

Les dossiers complets et photos :

 

 

Le dossier Tivoli 

Le dossier Rexton 

Le dossier Actyon Sport 

Le dossier Korando 

Le dossier Rodius 

 

La liste de prix