Ssangyong @ Festival GDL 2019

Ssangyong @ Festival GDL 2019

Nouveau Musso

Le retour du Musso


Après vous avoir présenté notre nouveau Rexton l'an dernier, nous nous présentons à l'Autofestival 2019 avec une autre nouveauté plutôt musclée. Mettez les vases en cristal à l'abris, ne laisser pas trainer les enfants: c'est le retour du rhinocéros!


Mais avant de vous parler de cette nouveauté, permettez-nous de vous dire comment nous allons. Pour SsangYong, 2018 a été une bonne année, un millésime satisfaisant. Si vous connaissez les chiffres officiels, vous savez pourtant que nos ventes ont affiché un certain recul, et vous vous demandez donc peut-être pourquoi nous voyons 2018 comme une bonne année. Simplement parce que nous connaissons les tendances du marché, et parce que nous sommes une marque réaliste, qui connait sa position sur ce marché. Et en tant que petite marque spécialiste du SUV, nous savions que le basculement de plus en plus marqué du diesel vers l'essence aurait des conséquences.

Or, en dépit de cette dédiesélisation massive, SsangYong a réussi à maintenir le cap. Nos ventes ont diminué mais les choses sont restées dans le cadre que nos prévisions. De là vient notre satisfaction. Et qu'est-ce qui nous a aidés à maintenir le cap?

D'abord, la première année pleine du nouveau Rexton, année dépassant évidemment les ventes cumulées en 2017 par l'ancienne et la nouvelle génération.

Il y a ensuite le XLV, best-seller de notre gamme. Manifestement, l'espace qu'il propose pour un budget imbattable profite d'un excellent bouche à oreille, et les clients qui viennent le découvrir sur recommandation d'un proche repartent rarement sans signer un bon de commande.

Enfin, nous avons compensé une bonne partie des pertes de ventes du diesel grâce à une alternative à laquelle le public semble enfin s'intéresser sérieusement: le CNG. Depuis cette année, nous proposons en effet des versions CNG du Tivoli et du XLV, et ces dernières n'ont pas fait que de la figuration.


Et demain?


Nous abordons 2019 avec la conviction que cette année nous apportera à nouveau satisfaction, et pas seulement la satisfaction d'avoir "tenu bon".

Principale source d'optimisme: le véhicule qui, nous le disions plus haut, cadre avec le thème du présent Festival: notre nouveau pick-up Musso! Bien que sa carrière ait commencé courant 2018, c'est la première fois qu'il sera présent sur notre stand, et nous savons que rien ne développe plus la notoriété d'un véhicule qu'une présence au Salon. Entre cette nouvelle visibilité et un public qui se tourne de plus en plus volontiers vers le pick-up, 2019 ne peut être qu'une bonne année pour le Musso, donc pour SsangYong. Notez par ailleurs qu'un des atouts du Musso pour 2019 sera une gamme élargie. Ou plutôt… allongée. Mais chut! Nous n'en dirons pas plus pour le moment, vous en saurez tout en temps voulu.

D'ici là, nous vous souhaitons un bon Festival, et surtout une excellente année 2019.

SsangYong Tivoli


Bon élève

Arrivé au milieu de son cycle de vie, notre crossover compact Tivoli continue son parcours en faisant exactement ce que nous attendons de lui: offrir aux familles tout ce dont elles ont besoin – et même plus – et contribuer à développer la réputation de la marque.


En 2018, le Tivoli a une fois encore joué son rôle d'élève discipliné. Nous ne nierons pas que sa position sur le marché a quelque peu fléchi, et nous l'expliquons par deux facteurs. Premièrement, les ventes suivent la courbe normale d'un véhicule arrivé à ce stade de sa carrière, il n'y donc pas là de quoi s'alarmer. Ensuite, le Tivoli a compté parmi les victimes de la tendance à la dédiésélisation. Il est vrai que les clients auraient pu se reporter vers notre excellent moteur essence 1.6 turbo 128 ch, mais le fait est que ceux qui recherchent avant tout l'économie à l'usage ne sont guère enclins à le faire. Par ailleurs, on peut imaginer que lorsque le marché opère une telle mutation, le public rendu méfiant peut chercher à se rassurer en s'orientant vers ce que l'on appelle les "valeurs sûres". Or, ne soyons pas présomptueux, nous savons qu'à ce jour, SsangYong reste une marque "outsider", dont la notoriété doit encore être développée.


Le Tivoli n'a cependant pas perdu toute la clientèle diéséliste. Car en 2018, nous avons lancé une version qui n'a pas manqué d'intéresser les conducteurs adeptes à la fois d'économies et d'écologie: une version CNG. Là, au contraire, le succès de cette version a dépassé nos attentes, ce qui prouve qu'il suffit d'avoir la bonne solution, au bon moment et au bon prix pour créer une mouvance nouvelle. Il semble donc que nous ayons pris la balle au bond, à la période où il fallait le faire, et nous pensons que cela permettra de donner un nouveau coup… de gaz (!) au déploiement de SsangYong sur le marché.


A part cela, que vous dire du Tivoli que vous ne sachiez déjà? Faut-il à nouveau vanter son rapport qualité/prix parmi les plus compétitifs du marché? A nouveau chanter les louanges de la richesse de son équipement d'info-divertissement et de sécurité, tout cela à des prix quasiment imbattables? Faut-il rappeler que SsangYong laisse à ses clients une liberté totale au moment de choisir un moteur, une boîte de vitesse et une transmission 2 ou 4 roues motrices? Non, vous connaissez tout cela par cœur, et vous l'avez vous-mêmes écrit à la quasi-unanimité lors de vos essais.


Séries Spéciales


Pour 2019, SsangYong se lance un nouveau défi: développer des spéciales encore plus attractive, et la gamme Tivoli sera riche de trois séries spéciales.


Comme de coutume, ces série spéciale partent d'un niveau de finition, en l'occurrence la finition Crystal, et y ajoutent une foule d'équipements.

Le Tivoli Urban ajoute les répétiteurs de clignotants LED dans les rétros extérieurs, les vitres arrière surteintées, le spoiler de toit, le volant en cuir, les rétroviseurs extérieurs rabattables électriquement, les antibrouillards avant, les capteurs de stationnement arrière, la caméra de recul, les sièges cuir/tissus, la climatisation manuelle et le système multimédia à écran tactile 7'', avec Apple Car Play, Android Auto, DAB+, etc.


Un cran au-dessus, le Tivoli Forward ajoute encore les jantes en alliage 18’’, les rails de toit, les poignées de portes chromées, le rétroviseur intérieur électro-chromatique, le volant chauffant, l'aide au stationnement avant, le système keyless, les capteurs de pluie et d'obscurité, la clim automatique bi-zone, les sièges avant chauffants, l'airbag genoux et encore la navigation TomTom.


Enfin, la Série Spéciale qui rencontrera à notre avis le plus de succès est le Tivoli Black. Il reprend la longue liste d'équipement du Tivoli Forward, mais son look est plus agressif, tandis que son intérieur est plus luxueux: pas de rails de toit, peinture laquée noire pour la carrosserie et les jantes alliage 18'', intérieur en cuir cognac à motifs losanges, ciel de toit noir et, pour le confort, les sièges avant sont chauffants et ventilés, et à réglage électriques pour le conducteur. Une belle bête…


Terminons sur un vœu pour 2019: puisse le Tivoli continuer à vivre sa vie de loyal serviteur des familles, et apporter la preuve que SsangYong aussi a le potentiel d'une valeur sûre.

 

 

SsangYong XLV

Best-seller de l'année


Comme nous vous le disions dans notre page d'introduction, l'année 2018 a été pour SsangYong une année à la fois moins faste, et néanmoins satisfaisante. Et l'un des motifs de satisfaction a été le XLV.


Plusieurs fois élu par nos voisins belges "Familiale de l'Année", le XLV poursuit son bonhomme de chemin et en 2018, pour la première fois, il a été plus populaire que son petit frère Tivoli. Dans un contexte de fins de mois difficiles pour de plus en plus de ménages belges, ses arguments semblent faire mouche.


Bien sous tous rapports


Quels arguments? D'abord celui d'une habitabilité que le mot 'généreuse" ne suffit pas à décrire. Sur une longueur de seulement 4,44 mètres, le XLV offre en effet assez d'espace pour 5 adultes, avec un dégagement aux genoux idéal aux places arrière, et un coffre record de 720 litres. Un rapport encombrement/habitabilité difficile à battre.


Le public apprécie aussi la qualité de fabrication très rigoureuse du XLV. Les matériaux sont d'excellente facture, assemblage et ajustements ne souffrent aucun reproche majeur, et surclasse même ce qu'on peut trouver dans des concurrents "bien établis". Mais en plus, le SsangYong XLV ne fait pas payer cette finition au prix fort. Le rapport qualité/prix est donc parmi les plus compétitifs.


Enfin, le niveau d'équipement offert dès la version de base n'a rien de chiche. La liste de la dotation de série est claire, augmentée de façon judicieuse à chaque montée d'un niveau de finition, et les options sont toujours peu nombreuses. Bref, pour ce qui est du rapport prix/équipement, le XLV, comme les autres modèles SsangYong d'ailleurs, ne craint personne.


L'alternative au diesel


L'une des qualités du XLV par rapport à la plupart des concurrents est de laisser au client une liberté de choix absolue. Par là, nous voulons dire que le XLV ne conditionne pas la disponibilité d'une boîte automatique ou d'une transmission 4x4 à tel ou tel moteur – souvent les plus chers, vous n'aurez pas manqué de le remarquer. Boîte manuelle ou auto, 2WD ou 4WD, avec le XLV, tout est disponible et combinable, que l'on opte pour le 1.6 essence ou pour le 1.6 diesel.

Depuis 2018, nous avons encore ajouté un choix. Le XLV est en effet aussi proposé en version CNG et comme vous le savez déjà, cette version a rencontré un certain succès, au point de compenser en partie la diminution des ventes de diesel.

Une bonne nouvelle pour nous, une bonne nouvelle pour l'environnement, une bonne nouvelle pour le budget du client, bref, une bonne nouvelle pour tout le monde.


Séries Spéciales


En 2019, SsangYong se lance dans un nouvel exercice, celui des Séries Spéciales. Comme de coutume, ces série spéciale partent d'un niveau de finition, en l'occurrence la finition Crystal, et y ajoutent une foule d'équipements.


Le XLV Urban ajoute les répétiteurs de clignotants LED dans les rétros extérieurs, les vitres arrière surteintées, le spoiler de toit, le volant en cuir, les rétroviseurs extérieurs rabattables électriquement, les antibrouillards avant, les capteurs de stationnement arrière, la caméra de recul, les sièges cuir/tissus, la climatisation manuelle et le système multimédia à écran tactile 7'', avec Apple Car Play, Android Auto, DAB+, etc.


Un cran au-dessus, le XLV Forward ajoute encore les jantes en alliage 18’’, les rails de toit, les poignées de portes chromées, le rétroviseur intérieur électro-chromatique, le volant chauffant, l'aide au stationnement avant, le système keyless, les capteurs de pluie et d'obscurité, la clim automatique bi-zone, les sièges avant chauffants, l'airbag genoux et encore la navigation TomTom.


Comme si une SsangYong n'était pas déjà une bonne affaire…

SsangYong Rodius


Un petit tour et puis s'en va


Nous devons commencer ce chapitre par une triste nouvelle : 2019 est la dernière année de carrière d'un des véhicules les plus atypiques que le marché automobile ait connu. Et quand nous disons atypique, nous ne parlons pas seulement de son design, qui a fait couler beaucoup d'encre.


Le Rodius est aussi atypique parce qu'il établit le lien entre deux catégories de véhicules. Son concept de base est en effet celui d'un monospace de grande taille, mais ses dimensions et surtout son espace intérieur surclasse de loin tous les monospaces qui ont existé. Ceux d'entre vous qui l'ont eu en main le savent: pour trouver un véhicule offrant 7 places aussi spacieuses que dans le Rodius, et disposer, quand toutes ces places sont occupées, d'un coffre que l'on peut remplir encore, et encore, et encore, il faut en principe se tourner vers les déclinaisons familiales des vans. A la différence que ces derniers proposent un niveau de raffinement qui reste dans le monde de l'utilitaire, ce qui n'est pas le cas du Rodius. Et surtout, les tarifs de ces véhicules sont assez élevés, atteignant facilement 40.000€ pour un véhicule correctement équipé. Ce qui loin d'être le cas des tarifs du SsangYong Rodius.


Atypique, le Rodius l'est aussi par son aménagement intérieur. En version 7 places, la configuration est très peu courante: 2+2+3, contre 2+3+2 dans tous les autres monospaces. Est-ce mieux ou moins bien? Là n'est pas notre propos, nous disons juste que le Rodius est… quel est le mot, déjà? Ah oui: atypique.


Atypique enfin, l'option proposée par SsangYong BeLux. Depuis la mise à jour du Rodius, nous proposons en effet une version encore plus économique, pas forcément à l'achat mais en tout cas à l'usage. La configuration 7 places est remplacée par une configuration 5 places (2+3), et une cloison est alors installée derrière la banquette arrière. Les dimensions du Rodius étant ce qu'elles sont, la zone de chargement cloisonnée remplit alors les conditions d'une homologation en véhicule utilitaire, avec tous les avantages financiers que cela représente.


Bref, c'est un véhicule vraiment pas comme les autres – dans tous les sens du terme – et un champion absolu, toutes catégories confondues, du rapport prix/habitabilité qui entre dans sa dernière ligne droite. Et croyez-le ou non, quand il tirera sa révérence, de nombreuses familles… nombreuses se sentiront un peu orphelines.

 

Bye Bye, Big Boy!

SsangYong Rexton


Lancement réussi


Pour le Rexton, 2018 était le premier grand test. Une première année pleine de carrière est en effet toujours scrutée à la loupe, car c'est là qu'on sait si un véhicule convainc plus que son prédécesseur. Verdict?


Pour nous, le Rexton a brillamment réussi cet examen de première année. Les ventes ont été telles que nous les avions prévues, dans le contexte d'un marché belge "déséquilibré". Nous voulons dire par là que les différences régionales en matière de fiscalité automobile ne donnent pas partout les mêmes chances à un véhicule équipé d'un moteur de plus de 2,0 litres de cylindrée, vous le savez aussi bien que nous. Pourtant, les arguments du Rexton ont rencontré le public.


Premier argument, le confort, au sens large du terme. Il y a bien sûr le comportement feutré du Rexton, son haut niveau d'insonorisation et de filtrage des vibrations, point sur lequel les ingénieurs avaient apporté un soin tout particulier. Mais au-delà de cela, le sentiment de confort est aussi renforcé par la qualité de finition et la richesse de l'équipement. Pour ce qui est de la finition, entre l'omniprésence de plastiques moussés, la qualité de nos cuirs et les touches élégantes apportées par nos boiseries ou nos revêtements de similicuir matelassé, il est difficile de trouver à redire.

Quant à l'équipement, le Rexton reçoit dès la version de base, un système multimédia à écran tactile 8'', avec caméra de recul, entrées USB, connexion téléphonique et streaming audio Bluetooth, intégration Apple Car Play et Android Auto, etc. Dès le second niveau de finition, le système ajoute à cela la navigation TomTom, les caméras Bird View 360° et un écran tactile HD 9,2''. Faut-il encore enfoncer le clou?


Second argument: l'espace à bord. Le Rexton peut réellement accueillir 5 adultes, réserve aux passagers arrière un espace aux jambes absolument royal, tout en offrant un coffre abyssal de 820 litres. Et en version 7 places, les deux places supplémentaires n'ont rien de strapontins étriqués. Vous pourrez répondre que proposer un tel espace n'est guère un exploit pour un véhicule aux dimensions si imposantes. Certes, mais cela nous amène à l'ultime argument du Rexton: son prix.


Oui, il y a sur le marché une foultitude de SUV Full Size très spacieux. Mais même parmi les marques généralistes établies, tous n'offrent pas une finition si élégante et un tel sentiment de luxe, tous ne sont pas si soigneusement insonorisés, seuls certains laissent le choix entre 2 ou 4 roues motrices et surtout, aucun n'est proposé à un tarif de base (ou même un tarif Full Option) si concurrentiel.


En résumé, le SsangYong Rexton a tout ce qu'il faut, où il faut. Et nous sommes prêts à parier qu'au fil des ans, il va profiter d'un bouche à oreille qui ne manquera pas de pousser sa carrière vers le haut. On en reparle dans un an?

SsangYong Musso


Le pick-up en mission confort


Absent du stand l'année dernière, nous avons le plaisir de vous présenter le dernier né de la gamme SsangYong: notre nouveau pick-up Musso. Comme son prédécesseur l'Actyon Sports, il se profile comme une vraie bête de somme, un excellent outil de travail. Et plus encore que l'Actyon Sports, il place le confort haut dans la liste des priorités.


Dans la foulée du Rexton, nous avons lancé dans le courant de 2018 un nouveau modèle qui est étroitement dérivé de notre vaisseau amiral. Remplaçant de notre Actyon Sports, le Musso est en effet un pick-up moderne, qui partage énormément de choses avec le Rexton. Développons.


Un nom de confiance


Avant d'en arriver à l'énumération de ces points communs, parlons du nom de notre nouveau pick-up. Musso. Ceux qui connaissent bien notre marque savent que ce nom n'est pas nouveau. Lorsque SsangYong a débarqué en Europe à la fin des années 90, Musso était le nom de notre SUV Full Size. Le premier Musso a largement contribué à notre implantation sur le Vieux Continent. Véhicule signature, il a installé les bases de la réputation de la marque, que le public a alors perçue comme championne du rapport qualité/prix (déjà!) et de la robustesse. Le Musso avait rencontré un succès certain à travers toute l'Europe, notamment auprès d'une clientèle à la recherche d'une grande capacité de remorquage. Car cela aussi faisait déjà partie des forces de notre marque. Bref, puisque le nom Musso était associé à ces caractéristiques, il nous a semblé judicieux de le donner à un nouveau véhicule qui affiche ces mêmes caractéristiques.


Look raffiné


Le premier point commun entre le Musso et le Rexton saute aux yeux: le Musso reprend presque trait pour trait le visage du Rexton. Regard plein de confiance, capot bombé, flancs musclés, le nouveau Musso dégage une élégance discrète, une certaine assurance et, à notre avis, un petit côté statutaire qui fait défaut à la plupart de ses concurrents directs.

L'objectif des designers était que le look du Musso reflète à la fois sa force de travail et son sens aigu du confort, et nous espérons que comme nous, le public trouvera que cet objectif est atteint.


Habitacle cossu


Autre point commun avec le Rexton: l'intérieur. Le Musso reprend intégralement l'habitacle de son grand frère, de la planche de bord joliment dessinée et faite de matériaux qualitatifs, aux sièges accueillants et confortables sur longues distances. Côté équipement, le Musso ne fait l'impasse sur rien de ce que l'on trouve dans le Rexton: cuir, sièges avant électriques, chauffants et ventilés, climatisation bi-zone, système keyless, système multimédia à écran tactile HD 9,2'' intégrant la navigation, Apple Car Play, Android Auto et récepteur DAB, capteurs de pluie et d'obscurité, radar de parking avant et arrière, caméras "Bird View", cruise control… Peu de pick-ups peuvent être si généreusement dotés, et encore moins le sont à un tarif maximal de 38.841€.


Confort


Point commun suivant: la structure. Vous le savez, le Rexton est plus dans l'univers du vrai tout-terrain que du SUV, puisqu'il repose sur un châssis séparé traditionnel. Il en va de même pour le Musso, ce qui signifie aussi qu'il partage la plupart de ses éléments de suspension. A l'avant, on retrouve donc la double triangulation et les ressorts hélicoïdaux. A l'arrière, le Musso se différentie du Rexton, mais surtout des autres pick-ups, et c'est là qu'il prend le dessus en matière de confort. Alors que les autres véhicules du genre y ont recours aux ressorts à lames, le pont arrière rigide du Musso est suspendu par un système multi-bras et des ressorts hélicoïdaux. Grâce à cela, notre pick-up peut revendiquer un confort d'amortissement supérieur à celui de ses rivaux, ainsi qu'un comportement routier plus rigoureux. Mais ne vous méprenez pas: le Musso n'en a pas pour autant sacrifié ses "aptitudes professionnelles".


Bête de somme


Car pour confortable qu'il soit, le Musso reste un pick-up. Cela signifie que sa benne de 1.300 mm de long, pour 1.570 mm de large et 750 mm de haut, peut recevoir une europalette, et une charge de 1.000 kg.

Et ce n'est pas tout. Grâce à son moteur turbo diesel 2.157 cc de 181 ch et 400 Nm, le Musso affiche une capacité de remorquage de 3 tonnes (remorque freinée). Bref, entre la charge utile, la capacité de remorquage et la masse du Musso, l'attelage total peut atteindre 6 tonnes. Tout cela dans un univers habillé de cuir matelassé. Avouez que ce n'est pas courant.


Sécurité


Enfin, le Musso partage avec le Rexton le même souci de sécurité, et dispose donc d'une longue liste d'équipements et d'aide à la conduite: 6 airbags, surveillance d'angle mort, aide au maintien de voie, aide au démarrage en côte, détection de trafic transversal arrière, contrôle de pression des pneus…

Et ajoutons une transmission 4x4 (disponible avec boîte manuelle ou automatique, toutes deux à 6 rapports) qui peut être équipée en option d'un verrouillage de différentiel qui s'avérera aussi utile en conditions hivernales que lors des parties de fun en tout-terrain.


Serie Spéciale : Musso Rhino


Si vous avez bonne mémoire, vous vous rappelez que le symbole du premier Musso était une petite tête de rhinocéros. Comme le nom Musso, nous avons voulu réutiliser ce symbole, cette fois pour désigner une Série Spéciale du Musso, limitée à 50 exemplaires. Et si elle s'appelle Rhino, vous imaginer qu'elle aura un look agressif.

Basé sur la finition Sapphire, le Rhino ajoute à la liste d'équipement les accessoires suivant:

  • Le couvre-benne rigide noir
  • L'arceau extérieur noir
  • Les jantes en alliage 18'' noires
  • Les marchepieds noirs
  • Le crochet d'attelage et la prise d'alimentation électrique
  • Les vitres arrières surteintées
  • L'ouverture et fermeture hydraulique "soft" de la ridelle
  • Le lettrage “Rhino” sur les flancs

Le SsangYong Musso Rhino est disponible en trois couleurs, avec boîte manuelle ou automatique, et uniquement en version 4x4.


Voici donc de quoi est fait notre niveau pick-up Musso. Elégant, robuste, luxueux, paré pour la vie de famille comme pour le travail… Un véhicule comme on en a rarement vu dans la catégorie.

 

 

 

 

 

A propos de SsangYong Motors Middle Europe

A PROPOS DE SSANGYONG MOTOR COMPANY

Date: Decembre 2018


Fondée en 1954, SsangYong Motor Company est un constructeur spécialiste de SUV de réputation mondiale, et le constructeur de véhicules le plus ancien en Corée. Au cours des 60 dernières années, SsangYong a développé une gamme complète de véhicules SUV et utilitaires life style.

Aujourd'hui, la gamme comprend un large choix de modèles: Rexton W, Actyon, Korando et le nouveau Tivoli, ainsi que l’utilitaire Actyon Sport (également connu sous le Korando Sport pick-up) et Rodius MPV (également connu sous le nom Turismo). Les deux dernières années les ventes de véhicules SsangYong ont été de 145 649 unités en 2013 et de 141 047 unités en 2014, avec plus de 50% à l’export.

Au début de 2015, SsangYong a lancé le Tivoli en Corée, son premier modèle de SUV compact. Le véhicule s’appuie sur 60 années de savoir-faire et d’expérience de la Marque en tant que fabricant spécialisé de SUV, et est immédiatement devenu le SUV segment B le plus populaire en Corée.

Le XLV a fait ses débuts internationaux au Salon de Genève en Mars 2016, et est en vente à l'échelle mondiale début Juin.

Le nouveau Rexton a été presenté  à Francfort en 2017 et connait un franc succes. Et dernièrement en 2018, le Musso vient d'élargir la gamme.

SsangYong Motor Company développe sa présence à l'international en mettant en oeuvre une stratégie de développement axée sur la clientèle. La Marque exporte ses SUV à travers 1650 points de vente dans plus de 115 pays, et son rayonnement a été étendu à l'ensemble des grands marchés comme l'Europe occidentale et l’Amérique du Sud, et les principaux marchés émergents, dont la Chine et l'Inde. SsangYong développe également de nouveaux marchés en Amérique centrale, Europe de l'Est, en Asie du Sud-Est et en Afrique.

En Europe de l’Ouest et Continentale, SsangYong opère à travers quelques 700 Distributeurs dans 32 pays qui comprennent l'Autriche, le Benelux, la Bulgarie, la France, l’Allemagne, la Hongrie, l’Italie, la Pologne, l’Espagne, la Suisse, l’Ukraine et le Royaume-Uni. Les ventes en Europe ont débuté en 1996, depuis lors plus de 264 000 voitures ont été vendues, ce qui démontre le grand attrait des produits SsangYong. La Marque soutient sa présence européenne avec l’implantation d’un centre de pièces détachées aux Pays-Bas, et a récemment établi un bureau européen en Allemagne à Francfort afin de soutenir au mieux sa croissance rapide à travers l'Europe.

Pour plus d'informations sur SsangYong et ses modèles, rendez-vous sur http://www.smotor.com/en.

SsangYong Motors Middle Europe
Satenrozen 8
2550 Kontich